Les Modes de prise de vue

En dehors des modes de prise de vue prédéfinis dans votre appareil photo et réglant automatiquement les différents paramètres de l’exposition, il existe des modes dits « experts » qui vous donnent plus de créativité lors de la prise de vue. Nous allons ici les analyser l’un après l’autre, et donner des recommandations quant à leur utilisation en pratique. On rencontre ainsi :

Mode Programme (P) :
Ce mode est aussi facile à utiliser que le mode Automatisme total car il détermine automatiquement l’ouverture et le temps de pose pour avoir une exposition correcte. Il permet cependant de prendre en main différents paramètres tels que le type de fichier enregistré, le mode de mesure de la lumière, le réglage de la balance des blancs et l’application d’un style d’image selon la marque de votre appareil. Il est possible pour une exposition déterminée de décaler le couple vitesse/ouverture tout en gardant une exposition identique par exemple pour obtenir un fond flou, en général en tournant une molette. On peut ainsi avec ce mode réaliser simplement et rapidement des images de très bonne qualité. Il est donc conseillé de l’utiliser lorsque l’on désire photographier rapidement, à main levée, sans flash, un évènement ou une action qui ne se répétera pas. C’est donc le mode par excellence pour la photographie de rue.

Mode Priorité à la vitesse (S ou Tv) :
Ce mode permet de choisir une vitesse d’obturation pour la scène que l’on veut photographier et l’appareil se charge lui-même de trouver une ouverture adéquate selon la sensibilité Iso choisie pour obtenir une exposition correcte de la scène, avec de plus la possibilité grâce à une molette de corriger le cas échéant celle-ci en cas d’erreur de mesure. Il faut juste se souvenir qu’une vitesse rapide fige le sujet et immobilise le mouvement et qu’inversement, une vitesse lente montre l’ampleur du mouvement en créant des volutes floues. On voit ainsi que la difficulté de la prise de vue est de définir la vitesse d’obturation correcte en fonction du sujet que l’on veut photographier et du rendu que l’on veut donner à l’image. Or, la pose lente risque d’entrainer un flou de bougé, et de ce fait, l’utilisation d’un trépied devient nécessaire. On recommande ce mode pour la photographie sportive où généralement on a besoin de figer l’action, mais également un mode pour la photographie créatrice afin d’obtenir des flous de mouvement du plus bel intérêt.

Mode Priorité à l’ouverture (Av) :
Ce mode permet de choisir une ouverture pour la scène que l’on veut photographier et l’appareil se charge lui-même de trouver une vitesse d’obturation adéquate selon la sensibilité Iso choisie pour obtenir une exposition correcte de la scène, avec de plus la possibilité grâce à une molette de corriger le cas échéant celle-ci en cas d’erreur de mesure. Il faut juste se souvenir que plus l’ouverture du diaphragme est grande, autrement dit plus le chiffre est petit, plus la profondeur de champ est réduite, et inversement, plus l’ouverture est petite, autrement dit plus le chiffre est grand, plus la profondeur de champ est grande augmentant ainsi la plage de netteté de la photographie. On voit ainsi que la gestion de l’ouverture du diaphragme et la netteté sont les principaux paramètres de l’esthétique donnée à la photographie en contrôlant l’arrière-plan. On recommande ce mode pour la photographie de paysages et de portraits où la profondeur de champ est un élément clé de la réussite de la prise de vue.

Mode Manuel (M) :
Ce mode permet de s’affranchir totalement des réglages imposés par l’appareil photo, car le choix de l’ouverture et du temps d’exposition sont entièrement déterminés par le photographe selon la scène qu’il désire photographier et la créativité qu’il désire donner à son image. L’appareil se contente de donner sur une échelle la quantité de lumière mesurée par la cellule. On recommande ce mode pour la photographie panoramique par assemblage d’images et pour la photographie au flash en studio car la mesure de l’exposition reste identique d’une prise de vue à l’autre donnant ainsi une homogénéité d’exposition à tous les clichés.

Mode A-Dep :
Exclusivité des appareils de marque Canon, ce mode donne une priorité à la profondeur de champ en permettant à l’appareil de déterminer une vitesse d’obturation et une ouverture afin d’obtenir la plus grande plage de netteté possible en fonction de la sensibilité Iso choisie et de la lumière de la scène à photographier. Ce mode n’est pas forcément très convaincant en numérique car la notion de profondeur de champ est bien plus complexe en numérique qu’en argentique. On recommande ce mode pour la photographie nécessitant une profondeur de champ maximale.

Au terme de cette revue des modes de prise de vue « Experts » dont disposent nos appareils photographiques, en tant qu’ « Arpenteur des Rues » humaniste, je préconise l’utilisation du mode Programme (P) car une scène aperçue se montre rarement deux fois de suite, et parce que la vitesse de réaction du photographe pour obtenir l’instant clé qui fera une photo réussie nécessite la plus grande rapidité d’exécution possible.

 

Haut de Page

"La difficulté c'est de sortir de la photo unique, et de réaliser une série homogène jusqu'à ce que l'ensemble prenne forme et soit porteur de sens".
S.Hugues, RP n°181 S Avril 2007 p.62.

© Copyright 2010 - Visions Photographiques - Tous droits réservés - All rights reserved !

CopyrightFrance.coms

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×