La Pose longue et la Longuette

Un des problèmes récurrents de la photographie en pose longue est le calcul des temps d’exposition à utiliser pour obtenir une photo normalement exposée. Il existe des méthodes de calcul, des tableaux qui permettent au photographe de faciliter sa tache. Novice en la matière, j’avoue que les calculs de tête sur le terrain ne sont pas mon fort, alors me vint l’idée de créer un outil utilisable par tous les photographes afin de faciliter sur le terrain le calcul de l’exposition.

A – Les filtres Gris Neutre
Pour faire de la photographie en pose longue, on doit au préalable utiliser un trépied car les poses utilisées sont incompatibles avec une utilisation à main levée de son appareil photo au risque d’avoir un flou de bougé à tous les coups. Un deuxième préalable nécessaire est d’utiliser un déclencheur souple ou à distance afin d’éviter au maximum les vibrations, et donc le flou de bougé.  Un troisième préalable nécessaire est d’utiliser pour les réglages de l’appareil une sensibilité du capteur numérique relativement faible, ISO 100 ou même ISO 50, ainsi qu’une ouverture de focale de f/12 à f/22 afin d’avoir une grande profondeur de champ et capteur le maximum de détails. Un quatrième préalable nécessaire est d’utiliser un filtre assombrissant vierge de toute dominante colorée, appelé « Gris Neutre » en français ou « ND » pour Neutral Density en anglais. Enfin, un cinquième préalable est le lieu et l’heure de prise de vue qui influencent notablement sur le résultat recherché et l’intensité du filtre utilisé.
Le filtre Gris Neutre peut faire gagner de 1 à 10 « stops » et plus selon le filtre utilisé, et chaque « stop » correspond à un doublement du temps de pose pour la même ouverture du diaphragme.

On connaît au moins deux échelles de dénomination des filtres Gris Neutre, la graduation ND .chiffre et la graduation ND xchiffre et il convient de ne pas se tromper lors de l’achat d’un tel filtre pour obtenir l’effet voulu, vu leur prix souvent assez couteux. La graduation ND .chiffre correspond à une échelle de correction d’exposition par tiers de « stop » et va de .1 à 3.0 (parfois plus). Ainsi, un filtre ND .1 correspond à 1/3 de « stop », un filtre ND .3 correspond à 1 « stop » et ainsi de suite. Le chiffre indiqué sur le filtre est ainsi le produit par trois du nombre de « stops » correspondant au filtre en question. Dans cette gamme, les filtres les plus utilisés sont le ND .9  qui équivaut à 3 « stops » et le ND 3.0 qui équivaut à 10 « stops ». La graduation ND xchiffre correspond au coefficient à appliquer au temps de pause et va de 2 à 1000. Dans cette gamme, les filtres les plus utilisés sont le ND x8 qui équivaut à 3 « stops » et le ND x400 qui équivaut à 9 « stops ». En pratique, le filtre ND .9 ou ND x8 correspond à 3 « stops » et ne laisse passer que 1/8 de la lumière, et comme 1 « stop » = Doublement du temps de pose, cela correspond à multiplier le temps de pose par 8 (soit 2x2x2 pour 3 « stops »). Ainsi, pour un temps de pose de la scène de ¼ de seconde, la mise en place du filtre doit conduire à régler pour la même focale, le temps de pose à 2 secondes en mode manuel. Cette manipulation n’est cependant pas souvent nécessaire, car la cellule de l’appareil est capable de lire au travers d’un tel filtre qui laisse tout de même passer assez de lumière pour la mesure par la cellule de l’appareil photographique. Le filtre  ND 3.0 ou ND x1000 correspond à 10 « stops » et ne laisse passer que 1/1024 de la lumière et là encore, cela revient à multiplier le temps de pose par 1024 (soit 2X2X2X2X2X2X2X2X2X2 pour 10 « stops »). Ainsi, pour un temps de pose de la scène de ¼ de seconde, la mise en place du filtre doit conduire à régler pour la même focale, le temps de pose à 1/4 x 1024 = 256 secondes, soit 4 minutes et 16 secondes, en mode manuel car la cellule de l’appareil ne peut cette fois-ci lire au travers d’un tel filtre.
Résumons ces données sur un tableau :

(1) Facteur multiplicatif du temps de pose pour le filtre ND xchiffre choisi.
(2) Quantité de lumière que laisse passer le filtre.
(3) Temps de pose obtenus pour une mesure initiale de 1/8 ème de seconde.

B - La Longuette
Partant de ce tableau, j’ai voulu réaliser un instrument simple, peu coûteux, facile d’utilisation qui permette sur le terrain de calculer selon le type de filtre Gris neutre utilisé, les temps de pose à reporter pour une scène donnée. L’idée m’est venue de réaliser une simple règle de calcul où un élément coulisse sur un autre créant une relation entre les temps de pose et les « stops » des filtres Gris Neutre. Ainsi, est née « La Longuette », réglette de calcul des poses longues en photographie avec filtre Gris Neutre.

Corps de la réglette

Partie coulissante de la réglette

Cette réglette dont nous voyons ici les deux éléments constitutifs, comprend une partie qui en est le corps et qui sert après avoir été pliée sur elle-même de rail à une deuxième partie coulissante.
Le montage de la réglette nécessite l’impression du fichier joint, puis la découpe des deux parties ici présentées selon les limites des bords de ces mêmes parties. Il faut ensuite plier le corps de la réglette en son milieu selon le trait indiqué, le plus soigneusement possible afin de bien faire coïncider tous les bords et faciliter par la suite l’utilisation de la réglette. Ensuite, il faut placer la partie coulissante de la réglette dans le pliage réalisé à l’étape précédente afin d’avoir les graduations les unes en rapport avec les autres. Voilà, le montage est terminé, la réglette est prête à être utilisée.
Pour son utilisation, il suffit de déplacer la partie coulissante de la réglette, de manière à faire coïncider la petite flèche de gauche avec le temps de pose préalablement mesuré au travers de l’objectif de l’appareil photo par la cellule, sur le corps de la réglette. Puis de repérer le type du filtre Gris Neutre utilisé, avec la graduation correspondant au filtre et de lire sur le corps de la réglette le nouveau temps de pose à utiliser pour l’exposition à l’ouverture choisie, soit que l’on reportera sur l’appareil photo, soit que l’on chronométrera en mode manuel.
Les avantages de la réglette sont son faible coût, sa reproductibilité par simple réimpression du fichier, son transport facile, son poids léger, son encombrement minimum car on peut la plier pour la ranger, et finalement sa facilité d’utilisation. Ses inconvénients actuels sont sa fragilité, et le fait qu’elle puisse encore être perfectible notamment pour avoir une plus grande précision pour les temps de pose car des approximations sont habituellement faites pour les paramètres des filtres, et il faut parfois affiner l’exposition en jouant sur le diaphragme, sur la vitesse ou sur les deux, afin d’obtenir une photo correctement exposée.

Prenons un exemple concret pour illustrer son utilisation sur le terrain.

Nous avons installé notre appareil photo sur trépied, avec un déclencheur souple, devant un paysage ou une chute d’eau dans un sous-bois par exemple. Nous avons réalisé la composition pour notre photo, et fait la mise au point à travers le viseur. On prend alors la mesure sans filtre placé sur l’objectif de l’appareil photo,  en appuyant à mi-distance sur le déclencheur et nous notons soigneusement le couple diaphragme-vitesse qui nous est indiqué par la cellule de l’appareil photo. Habituellement, on passe en mode manuel, on place le filtre Gris Neutre choisi, on reporte le couple diaphragme-vitesse obtenu, et on modifie ensuite la vitesse en multipliant par deux le temps de pose pour chaque « stop » du filtre utilisé. Supposons que nous ayons obtenu le couple suivant pour notre photo  f/22 – 1/15 sans filtre. Comme nous avons choisi pour cette photographie d’utiliser un filtre ND .9 soit ND x8 qui correspond à 3 « stops » et comme 1 « stop » correspond au doublement du temps de pose, nous devons alors calculer le nouveau temps d’exposition en multipliant le temps de pose initial par 2x2x2 soit 8, et on aura 1/15 x 8 = 0,06 x 8 = 0,48 soit environ 0,5 seconde, noté 1/2 en photographie. Donc le nouveau couple diaphragme-vitesse est f/22 – 1/2 pour notre exposition avec le filtre ND .9 ou ND x8 que nous devons reporter en mode manuel sur l’appareil photo pour avoir la bonne exposition en pose longue. Le calcul reste simple dans cet exemple, mais un peu fastidieux tout de même car il faut se souvenir des « stops » correspondant aux filtres, puis savoir réaliser un calcul mental, souvent dans un moment où l’on est plus accaparé par la photographie que par l’arithmétique. Ce calcul serait encore plus complexe dans le cas de l’utilisation d’un filtre Gris Neutre type ND 3.0 ou ND x1000.

Illustration de l'utilisation de la réglette

Si on utilise « La Longuette » dans la même situation, on place la petite flèche en face de la vitesse du couple diaphragme-vitesse mesuré pour notre photo, soit 1/15 sur le corps de la réglette, et on lit ensuite le nouveau temps de pose correspondant au filtre utilisé, ici ND .9 ou ND x8, ce qui donne 1/2 , obtenant de suite le nouveau couple diaphragme-vitesse f/22 – 1/2 , et on reporte ces valeurs sur l’appareil photo après avoir installé le filtre Gris neutre en question. Il ne reste plus alors qu’à déclencher parfois en chronométrant selon la longueur du temps de pose obtenu, et apprécier le résultat une fois la photo prise.
Comme on le constate, le gain de temps est grandement appréciable dans cette manœuvre, et on a pas la nécessité de calculer au risque de se tromper en faisant une erreur de calcul. L’utilisation de la réglette est ainsi d’une simplicité remarquable, ne peut donner lieu à une erreur de calcul, et permet au photographe de se concentrer uniquement sur sa prise de vue.
En conclusion, on sait qu’en photographie comme ailleurs, l’important est de pratiquer et de se faire une idée du résultat final. « La Longuette » vous permet de vous lancer dans l’exploration de la photographie en pose longue avec filtres Gris Neutres afin d’obtenir des résultats formidables tels le mouvement des éléments mobiles d’une composition, des courbes graphiques, des trainées dans le ciel de nuages, le lissage des surfaces d’eau, en vous simplifiant sur le terrain le calcul de l’exposition pour un filtre Gris neutre utilisé, tout en évitant le calcul mental souvent fastidieux dans ces conditions. Elle reste un outil perfectible, et seule votre utilisation, et le report de votre expérience sur le forum peuvent faire progresser cet outil simple d’utilisation pouvant vous rendre de bons et loyaux services.

Téléchargement "La longuette" nouvelle version sous la forme d'une simple réglette.

Je remercie Monsieur Philippe Lehaut qui a mis La longuette sous forme de disc.

Téléchargement "La Longuette Disc" nouvelle version sous la forme d'un disque.


« La Longuette » © Helder Vinagre  CopyrightFrance – 2010 - 2013.

« La Longuette Disc » © Helder Vinagre et Philippe Lehaut CopyrightFrance - 2013.

 

Haut de Page

"La difficulté c'est de sortir de la photo unique, et de réaliser une série homogène jusqu'à ce que l'ensemble prenne forme et soit porteur de sens".
S.Hugues, RP n°181 S Avril 2007 p.62.

© Copyright 2010 - Visions Photographiques - Tous droits réservés - All rights reserved !

CopyrightFrance.coms

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site