La balance des blancs

Un des problèmes récurrents de la photographie numérique est celui du choix de la balance des blancs (BDB).
Beaucoup d’entre nous se contentent de laisser le réglage de l’appareil photo sur une BDB automatique soit par ce que l’on ne sait pas l’importance de la BDB, soit parce que l’on espère que l’appareil s’adapte automatiquement à toutes les situations lors de la prise de vue, afin d’avoir une photographie bien exposée aux couleurs adéquates. Si ceci reste tout de même vrai dans la plupart des situations, il y a néanmoins des situations où une correction s’avère nécessaire ensuite dans un logiciel de retouche tel Photoshop.
Le problème se fait notamment ressentir en photographie d’intérieur où l’éclairage dominant soit incandescent, soit fluorescent, va fausser la mesure de la cellule photoélectrique et de fait la BDB, donnant ainsi une dominante colorée à la photographie de part une mauvaise sélection de la température des couleurs.
Pour éviter cet inconvénient, il faut d’abord avant la prise de vue, faire un choix selon le type de fichier photographique avec lequel on travaille sur son appareil photo, soit un format Jpeg, soit un format Raw.

Pour le format Jpeg :
Le post-traitement sur ce type de fichier étant délicat puisque par définition la compression engendrée par le format a entrainé l’apparition d’artéfacts qui vont être aggravés en post-traitement donnant ainsi un fichier de mauvaise qualité dès que l’on atteint certaines résolutions. Il convient donc impérativement de bien sélectionner la température des couleurs afin d’obtenir une bonne BDB et donc de belles couleurs sur sa photographie. Fort heureusement, il est facile en affichant le menu de son appareil photo de choisir un réglage correspondant aux conditions d’éclairage dans lesquelles s’effectue la prise de vue. Selon la marque de son appareil, ce menu peut avoir des appellations  différentes, mais l’on retrouve souvent : ensoleillé, nuageux, incandescent, fluorescent, flash,… Ainsi en choisissant sa BDB adaptée aux conditions d’éclairage de la scène, on obtient très souvent des couleurs naturelles sans dominante nuisible, surtout en photographie d’intérieur où l’on réglera cette BDB sur incandescent pour les lumières standard, fluorescent pour les éclairages de bureau et flash pour une photographie au flash. Pour ceux qui ont un reflex, il est même possible avec une feuille de carton gris ou une charte de gris renvoyant par définition 18% de la lumière, de créer une BDB personnalisée qui sera utilisée dans ces conditions de prise de vue.

Pour le format Raw :
Ce type de fichier numérique n’enregistre pas les couleurs en tant que telles, mais simplement les données numériques du capteur, ne constituant ainsi qu’un ensemble de données informatiques nécessitant l’intervention d’un logiciel dit de derawtisation (Lightroom,…) afin de créer une image colorée à partir de ces mêmes données. Il est alors aisé de rétablir la BDB, souvent au moyen d’une pipette que l’on clique sur une région de gris ou de blancs de la photographie, les couleurs que le photographe a perçues lors de la prise de vue. Cela constitue un des nombreux avantages du format Raw, que je recommande dès que possible aux photographes, disposant ainsi en quelque sorte d’un « négatif » numérique. Ainsi, le photographe qui prend ses photos au format Raw n’a pas à s’inquiéter du réglage de la BDB qui reste néanmoins préconisé ne serait-ce que pour faciliter le post-traitement.

Conclusion
Comme la plupart d’entre nous a choisi dès le départ son format photographique, il est conseillé de régler sa BDB à chaque situation dans laquelle on se trouve lors de la prise de vue afin d’obtenir des couleurs qui correspondent à la vision que nous avons eue lors de la prise de vue et éviter une certaine déception une fois rentrés chez nous à la vision des photos prises dont les couleurs ne correspondent pas à la situation que nous avons vécue sur place.

 

Haut de Page

"La difficulté c'est de sortir de la photo unique, et de réaliser une série homogène jusqu'à ce que l'ensemble prenne forme et soit porteur de sens".
S.Hugues, RP n°181 S Avril 2007 p.62.

© Copyright 2010 - Visions Photographiques - Tous droits réservés - All rights reserved !

CopyrightFrance.coms

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site