L'Hyperfocale

DEFINITION

L’hyperfocale est la distance minimum pour laquelle les sujets seront perçus comme nets quand on règle la bague de mise au point de l’objectif sur l’infini. Ce qui peut s’exprimer de deux façons :
    L’hyperfocale est la distance minimum à partir de laquelle le sujet est net, si on fait la mise au point sur l’infini.
    La distance de mise au point faite sur l'hyperfocale, permet d'obtenir une image nette de l'infini à la moitié de cette distance.

UTILISATION

L’hyperfocale est utilisée généralement pour obtenir une profondeur de champ maximum (paysage) ou simplifier la mise au point en gagnant en rapidité par une mise au point déjà toute prête (photographie de rue, reportage).

CALCUL

Sur certains objectifs, l’hyperfocale est inscrite sur l’objectif pour une mise au point donnée. Mais cette option est devenue rare sur les objectifs actuels, d’où la nécessité de connaitre comment la calculer. Ce calcul théorique ne tient compte ni des aberrations des objectifs, ni de la résolution de la surface sensible, ni de l'acuité visuelle de l'observateur de l'image finale. Elle est calculée à partir de la formule suivante :


HP= [f²/(N ×c)]+ f



HP   = Hyperfocale
f       = Focale en millimètres de l’objectif utilisé (attention il faut utiliser la focale réelle de l’objectif, pas la focale équivalente 24x36)
N      = Ouverture du diaphragme choisi
c       =  Valeur du cercle de confusion, c'est-à-dire le diamètre des plus petits points juxtaposés discernables à l’œil nu à une distance normale de vision.
Cependant en pratique, on simplifie cette formule en la ramenant à :


HP = f²/(N×c)


car le second terme f est négligeable devant le premier terme de la formule de calcul et que l’on a besoin que d’une approximation sur le terrain.

Prenons par exemple le Canon 40D avec un objectif de 50mm. Le coefficient d’équivalence de la longueur focale pour cet appareil est égal à 1.6, et le cercle de confusion est égal à 0.019. Réglons manuellement l’objectif sur l’infini à la focale 11 et calculons l’hyperfocale :


HP= (50² )/(11 ×0.019)+ 50= 12012 mm soit environ 12 mètres.


Ce qui donne avec la formule simplifiée :


HP = 50²/(11 ×0.019) = 11962 mm soit environ 12 mètres.


Nous remarquons ainsi que l’on peut utiliser en pratique la formule rapprochée sans trop d’incidences sur la prise de vue elle-même.

INTERET

Ce qui nous intéresse en pratique est de savoir entre quelles limites un objet photographié apparait net pour l’œil humain, autrement dit, quelle est la profondeur de champ pour un objectif donné à une focale donnée. Nous savons d’après des calculs sur la profondeur de champ que 1/3 de la zone de netteté se situe devant l'endroit où l'on fait la mise au point, et que 2/3 se trouvent derrière ce point. Donc, si on fait la mise au point sur l'infini, le point net le plus proche de vous est le point d'hyperfocale, celui que nous avons calculé par la formule ci-dessus. Nous en déduisons que si l’on fait cette fois-ci la mise au point sur le point d’hyperfocale calculée plutôt que sur l’infini, on augmente la zone de netteté entre l’appareil photo et le point d’hyperfocale. En pratique, on divise le point d’hyperfocale par 2 pour obtenir la zone de netteté devant l’objet. On sait ainsi que tout sera net à partir de la moitié de cette distance hyperfocale jusqu'à l'infini.
Dans l’exemple précité où la distance focale est de 12 mètres, on sait qu’en faisant une mise au point manuelle sur 12 mètres tout sera net entre 6 mètres et l’infini. Nous comprenons qu’en photographie de paysage cette notion d’hyperfocale soit très intéressante pour obtenir la plus grande profondeur de champ possible, mais aussi en photographie de rue ou en reportage car bien souvent nous ne connaissons pas la distance du sujet à photographier. Dans ce dernier cas, il y a cependant un petit inconvénient car la profondeur de champ étant très importante, les sujets photographiés ne se détacheront pas suffisamment de l'arrière-plan.

EN PRATIQUE

Nous nous promenons plus souvent avec un appareil photo en main qu’avec une calculette, quoiqu’avec nos téléphones portables nous ayons souvent à portée de main une calculatrice voire pour certains téléphones une application qui permette de réaliser ce calcul automatiquement. Il est donc souhaitable, dans la mesure où souvent nous utilisons le même objectif, d’avoir réalisé une petite table avec pour chacune des focales utilisées, le résultat du calcul de l’hyperfocale, et de la distance minimale de netteté. C’est sans doute fastidieux de faire ce travail pour chaque objectif et chaque focale, bien que l’on puisse s’aider de calculettes disponibles sur Internet telle que DOFMaster (http://www.dofmaster.com), mais le service rendu sur le terrain peut être très appréciable pour fixer un instant décisif que l’on aurait raté en cherchant à régler la netteté dans le viseur.
Voici le tableau utilisable sur le terrain pour un reflex Canon, capteur type APS-C dont le cercle de confusion est de 0,019 et pour des focales régulièrement utilisés en photographie de rue ou de paysage. On rappelle que la zone de netteté va de la moitié de l’hyperfocale ainsi obtenue à l’infini.

Canon 40D – Tableau des Hyperfocales calculé avec DOFMastor
N        FOCALES ( f )
         15       17       20       24       28       35       40       50        70         85         100        135       200
1,2    9.97    12.8    17.7    25.5    34.7    54.3    70.9    110.7    216.9    319.8    442.7     806.7    1770.5
1,4    8.39    10.8    14.9    21.5    29.2    45.6    59.6    93.1     182.4    269        372.3     678.4    1488.8
1,8    6.66    8.55    11.8    17       23.2    36.2    47.3    73.9     144.8    213.5      295.5     538.5    1181.7
2       5.94    7.62    10.5    15.2    20.7    32.3    42.1    65.8     129       190.2      263.3     479.7    1052.8
2,8    4.2      5.39    7.46    10.7    14.6    22.8    29.8    46.6     91.2     134.5      186.2     339.3    744.5
4       2.98    3.82    5.28    7.6      10.3    16.2    21.1    32.9     64.5     95.2         131.7    239.9    526.5
5,6    2.11    2.71    3.74    5.38    7.32    11.4    14.9    23.3     45.7     67.3         93.1      169.7    372.4
8      1.5      1.92     2.65    3.81    5.19    8.09    10.6    16.5     32.3     47.6         65.9      120       263.4
11    1.06    1.36     1.88    2.7      3.68    5.73    7.48    11.7     22.9     33.7         46.6      84.9      186.3
16    0.76    0.97     1.34    1.92    2.61    4.06    5.3      8.27    16.2      23.9         33         60.1      131.8
22    0.54    0.69     0.95    1.36    1.85    2.88    3.76    5.87    11.5      16.9          23.4     42.5      93.2
32    0.39    0.49     0.68    0.97    1.32    2.05    2.67    4.16    8.13      12            16.5      30.1      66

Chacun peut en connaissant le cercle de confusion correspondant à son appareil photo (http://www.dofmaster.com/digital_coc.html) réaliser un tel tableau qui l’accompagnera lors de ses déplacements pour les prises de vue et utiliser l’hyperfocale facilement. A noter que sur les appareils modernes, l’autofocus a fait perdre beaucoup à la notion d’hyperfocale.

Références :
Wikipédia, Hyperfocale, http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperfocale
100Iso photographie, Utiliser l’hyperfocale, http://100iso.free.fr/cours/hyperfocale.htm
DOF Master, http://www.dofmaster.com
Cercles de confusion : http://www.dofmaster.com/digital_coc.html

"La difficulté c'est de sortir de la photo unique, et de réaliser une série homogène jusqu'à ce que l'ensemble prenne forme et soit porteur de sens".
S.Hugues, RP n°181 S Avril 2007 p.62.

© Copyright 2010 - Visions Photographiques - Tous droits réservés - All rights reserved !

CopyrightFrance.coms

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site